• MATIN D'HIVER

    MATIN D'HIVER



    Une chanson interprétée par la compositrice, Patricia VIRLY
    (décédée en juin 2016)


    MATIN D’HIVER
      
    Sur ce quai de gare c’est l'hiver
    Un décor triste
    À ciel ouvert
    Dans ce petit matin cafard
    Je suis seul face à ton départ
      
    Sur ton regard
    Coulent les jours
    De ton regard
    S’enfuit l’amour
    Et cette foule autour de nous
    Moi j’ai le spleen au garde-à-vous
     
    Je sens encor tes mains si douces
    Mais dans ce froid
    Faut que je me pousse
    Que je supprime tous mes regrets
    Et mes élans bien trop sucrés
     
    Mes yeux se voilent
    Et sous la brume
    Je fais les cent pas
    Sur le bitume
    Je ne vois plus à l’horizon
    Que les cendres de ma passion
     
    Toi tu restes trop immobile
    Et tu m’observes
    D’un air tranquille
    Je suis bien loin de tes pensées
    Depuis qu’un autre amour est né
     
    Sur ce quai de gare c’est l'hiver
    Un décor triste
    À ciel ouvert
    Dans ce petit matin cafard
    Je suis seule face à ton départ
     
    Sur ce quai de gare désert
    Un décor vide
    Comme un cratère
    Dans ce petit matin blafard
    Tu es parti dans le brouillard
     
    Dans ce petit matin blafard
    Je suis partie dans mon brouillard
     
    musique   Patricia VIRLY
    paroles   Marie-Noëlle et Bernard PICHARDIE

    « LE TANGO D'ANNAINCONNUS »

  • Commentaires

    1
    Lundi 12 Novembre à 22:18

    Bonsoir Bernard,

    magnifique texte d'hiver qui accompagne une belle musique , je reviendrai voir et écouter le reste.

    Comme tu as plusieurs blogs j'irai les visiter dès que j'ai un petit moment.

    Bonne soirée

    Bien cordialement

    Lucette

      • Jeudi 15 Novembre à 16:44

        Merci Lucette pour ton appréciation
        à bientôt
        bonne soirée
        cordialement
        Bernard

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :